Maryam Firuzi

Maryam Firuzi
9 septembre 2021 Anais Viand
© Maryam Firuzi

Maryam Firuzi

Silk Road Art Gallery

 

Née en 1986, l’artiste iranienne Maryam Firuzi travaille et vit à Téhéran. Bien qu’elle ait suivi une formation universitaire en cinéma, elle travaille également avec le médium photographique. Sa première série, Reading for Tehran Streets, puise dans différentes formes d’art, de la narration cinématographique à la poésie persane, en passant par la peinture. Cette collection, outre une visibilité internationale, a reçu le prix Alfred Fried pour la paix en septembre 2018. De même, son dernier court-métrage, The Provisional Death of Bees, a été sélectionné par une douzaine de festivals de cinéma. Axées sur des thèmes tels que la crise culturelle, les questions de genre et les problèmes d’identité, ses créations sont l’expression d’une introspection. Son travail a été présenté dans plusieurs expositions et festivals, notamment au Musée de l’artisanat Art & Folk aux États-Unis ; au festival de photographie de portrait KLMP à Kuala Lumpur ; au musée national de Tirana en Albanie, et à l’exposition itinérante de l’IWPA dans des villes comme Dubaï, Beyrouth, Amman, Paris, Singapour, Marseille et Rome.

© Maryam Firuzi
© Maryam Firuzi